Bear Draks, La force du Maître

Taille : L
Longueur totale : 32 cm
Longueur de pénétration maximale : 18+ cm
Diamètre maximum : 4,6 cm
Circonférence au plus large : 15 cm
Circonférence moyenne : 13,4 cm
Taille de la base : 4,7 cm x 4,7 cm

Ce modèle est présenté en Force Obscure.

Matière : silicone de qualité médicale conforme à la norme ISO 10993-10 pour un usage sûr et hypoallergénique.

Fabriqués en France, réalisés à la commande spécialement pour vous.

En cas de doute sur les caractéristiques idéales pour votre sextoy reportez vous à la section Comment choisir ?

Veillez à consultez les instructions d’usages et d’entretien.

Plus de détails

81,00 €

  • Dur
  • Moyen
  • Souple
  • L

Histoire

Le vaisseau décrit une lente courbe à l’approche du soleil rouge. La rotation lente laisse finalement entrer la lumière par les hublots rétrécis. Les rais de lumières traversent doucement l’espace et découpent lentement leur passage dans la petite pièce. Les jeux de lumières et les ombres changeantes attisent mes angoisses.

Je glisse doucement jusqu'à la table, dressé comme un autel à l’autre bout de la pièce. Il n’y a qu’une chose dessus ; tout ce qu’il reste de mon maître, son sabre laser. Je n’ose plus le toucher. C’est pourtant moi qui l’ai mis là. C’est encore moi qui l’ai arraché à sa main. Ce sont mes doigts qui ont brisé sa poitrine et déchiré son corps avec sa propre arme.
Il le savait. Il l’a attendu. Si j’avais failli, c’est lui qui m’aurait tué. Il en a toujours été ainsi, un maître… Je suis la dernière seigneure Sith, plus puissante que mon maître…
Son sabre m’impressionne toujours. Il semble énorme à côté de ma main. Je sens la puissance de son maître comme emprisonnée à l’intérieur.

Mon cœur accélère. Une euphorie incontrôlable irradie de mon ventre. Mes poumons brûlent, une douleur, une douce agonie, réconfortante.
Mes doigts ont besoin du contact de ce qu’il reste de lui et vainquent ma peur irraisonnée. Son sabre est massif, brutal… mais il n’est pas si gros. Je peux le contrôler, je l’ai déjà fait. Je sens un picotement entre mes cuisses. Je sens la chaleur dans mes poumons, ma respiration serrée qui trahi mon excitation fébrile.


J’entraîne le sabre avec moi comme si Draks y était encore lié, comme s’il était mon apprenti à présent.